S.N.S.M. HISTOIRE de la station de Molène    

         
Histoire de la station 
Un grand Merci à MC & Jean MAOUT pour leur concours dans l'élaboration de cette rubrique
 

La société centrale des naufragés fut fondée en 1865, par l'Amiral Genouilly avec un impératif :
les membres de de cette société sont tous volontaires et non rétribués.
Par sa situation géographique, entourée de nombreuses îles et de nombreux rochers, souvent à peine recouverts d'eau, Molène était toute désignée pour jouer un rôle important dans le sauvetage en mer. Les hommes ont fait le reste...
Il serait trop long ici de rapporter tous les naufrages (voir une liste des principaux naufrages recensés à Molène)  qui ont eu lieu dans ses parages. Le Fromveur est l'endroit parait-il où s'est produit le plus de catastrophes maritimes, les Molènais en savent quelque chose et ce n'est pas à tort, que l'on surnomme Molène : "l'île des sauveteurs".

De nombreux membres de canots de sauvetage ont été récompensés, une figure reste célèbre (voir portraits Molènais) celle du patron Delarue, un des hommes les plus décorés de France.

 

Ancien nom de la S.N.S.M, la S.C.S.N
Voir
ce site très intéressant sur le recrutement, les récompenses et
les conditions d'exercice des canotiers en 1914.

Le premier de ces sauveteurs connu fut Zacharie Dubosq, né en 1797. Un simple pêcheur, devenu canonnier garde-côtes, et ensuite commandant d’une péniche de l’inscription maritime au Conquet. Il sauva d’ailleurs la vie du Commissaire en 1819, lors d’une tempête. Les annales maritimes ont relaté ses exploits lors du naufrage le 3 mai 1848 du navire Waratha, (voir récit ci-dessous) il fut décoré de la légion d'honneur mais,...mourut dans la misère.

d'après l'opuscule de Vital Rougerie "L"archipel Molènais" - S.N.S.M Molène 1989

 

   
Autres illustres sauveteurs molènais
   
Un des patrons du canot Roussin était : Aimable DELARUE
(Le sauveteur le plus décoré de France!!)
Matelot, puis patron, il a été décoré de la médaille de Chevalier de la Légion d'honneur
96 sorties / 352 vies sauvées

C'est un peu grâce à lui que Molène est
souvent nommée "CAPITALE du sauvetage" !

(Grand-père de Jean Maout)

 

Un autre illustre patron du Roussin était : Joseph Le Bras (dit Job)

Les anciens se souviennent encore de l'entendre crier en appareillant sur le canot : " Où est le sinistre nom de D..."

 


Les anciens canots de sauvetage de Molène (de 1867 à 1988)

 
Le Saint-Renan  (de 1867 à 1894)
 

Service de 1867 à 1894

Type : Baleinière à rames Chantier : Forges et Chantiers
de la Méditerranée

(1er) Canot de sauvetage de Molène

longueur : 9.78m
   
Le Roussin  (de 1894 à 1950)
 
Service de 1894 à 1950 Type : 10,10m Insubmersible - A redressement spontané Chantiers Augustin MORVAN du Havre 1894
Canot de sauvetage
à voiles et avirons
Longueur : 10,10M Largeur : 2,27M
Déplacement : 3.6 tonneaux Redressement :
 5 secondes. Total voilure : 16M² (Foc, misaine, Grand-voile) Total équipage : 12 (15 avirons)
Patrons successifs : César Mao, Jean-René Masson, Aimable Delarue et Joseph Le Bras
(pas moins de 309 sorties pour 694 vies sauvées !)
L'Amiral Roussin dans le port de Molène en 1922 (Aimable Delarue aux commandes)
 
Merci de nous aider à retrouver les noms de l'équipage en photo...  

Noms des sujets reconnus
(de gauche à droite)

1   - Aristide Le Bousse
2   -
3   - Théophile Tual
4   - Etienne Gouachet (à confirmer)

5   - Ambroise Gouachet
6   - Aimable Delarue
7   - Gabriel Podeur (à confirmer)
8   - René Masson (à confirmer)
9   - Jean-Marie Monot
10 - Joseph Le Bras
11 -
12 - Sylvain Podeur

Cliquez sur l'image pour la télécharger en grand format
(photo d'origine : S.N.S.M / Nettoyée par Gilles Cloitre)

J'ai un nom pour cette photo !
envoyer mes infos par mail

 
 

 

Ci-contre, une photo de l'équipage devant l'abri du Roussin. (Photo extraite par MC) de la revue "La Guerre Navale et les Héros de la Mer - 1918"

Sur la revue, la photo est de très mauvaise qualité mais il y a un trait devant les 2 sauveteurs au premier plan et deux noms sont cités:
1/ Aimable Delarue (né en1859)
2/ René Masson (né en 1868)*
Donc serait-il notre N°8 sur la photo du haut?
*C'est le fameux "1010", ancêtre de Milo et des "Tad Mildiz", "Bugale Mildiz". Il avait été patron du 1er canot de sauvetage "Le St Renan" et était sous-patron de l'Amiral-Roussin. Peut-être que Milo ou ses enfants pourront nous apporter leur aide...

  Cliquez sur ce bandeau pour télécharger la page complète de la revue... (pdf)

Jean Maout a découvert cette photo, sans doute prise par le Studio Pierre de Brest en 1922.
On peut y distinguer la silhouette d'Aimable Delarue, (en bas à gauche) et celle de Théophile Tual (à droite le troisième en partant de la porte de l'abri)
     
Mai 195O ,pour la dernière fois le "ROUSSIN"
transborde l'évêque Mgr Fauvel venu sur l'île pour la communion et la confirmation des enfants ;la tradition voulait que la marine nationale prenait en charge le déplacement maritime de l'évêque de Brest à Molène ,le "Roussin" ,accompagné de bateaux de pèche, avec tous leurs pavillons ,assurant le débarquement et le
réembarquement du prélat en habit... tout cela ne manquait pas de panache !!!

 

L'Amiral Albin Reine ROUSSIN 1781/1854
(Voir ce
site)

     

Maquette du ROUSSIN
(Jean Maout)

 

Le ROUSSIN sera vendu le 27 Décembre 1950
à Mr Landrac, voilier à Camaret

 

 

Autres photos souvenirs du Roussin
Une (pénible) remontée du Roussin quand il était encore hissé sur des rouleaux (Photo S.N.S.M) Une mise à l'eau du Roussin facilitée par son chariot à grandes roues (Photo S.N.S.M)

 

 

Enfants molènais remontant le canot (1938)
Au 1er plan à gauche, on reconnait Eugène SQUIBAN (1921-1992) avec son béret fixant l'objectif... (Coll. MC)

Population molènaise entourant le canot (1938) (Coll. MC)

 

   
Le Colman  (de 1921 à 1939)
Service de 1921 à 1939 Type : 13,26m Chaloupe insubmersible Chantiers Augustin MORVAN
 du Havre
Canot de sauvetage
à voiles et moteur
Longueur : 13,26m Largeur : 3,51m
Moteur Parsons : 42cv à 4 temps
2 mâts à rabattement avec voiles
Porte le nom de sa donatrice :Mme Coleman
 
Le Colman revenant de faire des essais. (cpa P. Valle)
 


Le Coleman en marche, au moteur (photo:SNSM)

Le Coleman revenant de faire ses essais (cpa)  

Le Coleman au lancement (cpa)

Le Coleman en marche à la voile (photo: Jean Maout)

Ci-contre un des patrons du Coleman : Maurice Cuillandre (Dit  "Tonton Mourice") et son épouse Philine.

 


Le Coleman sur son chariot de lancement

Lire également le reportage sur la tragédie du Lancastria au cours de laquelle le Coleman (basé au Pouliguen) s'est illustré !

Pour info :

 le 17 et 18 Septembre 1935
Le Coleman avait du être sollicité pour l'occasion :
Mon grand-père René CUILLANDRE, matelot à bord du
 sloop "Couronne de Marie" a été récompensé avec 6
autres de ses collègues d'équipage pour avoir porté secours
au vapeur Grec "DIOFILLI" et au dundée "GAFSA" tous les 2
en perdition dans les parages de Molène...

 

René CUILLANDRE (ci-contre)

   
Le Jean Charcot I (de 1938 à 1956)
Service de 1938 à 1956 Type :  Chaloupe à moteur insubmersible chantiers Normand
Canot de sauvetage
à moteur en bois
Longueur : 13m Largeur : 3,96m
2 moteurs
Beaudouin de 40cv
Vitesse : 8,13 nœuds
(Si vous en possédez des photos ou des infos sur le Charcot I, merci de me contacter)
 
Le Jean Charcot, canot à moteur en bois à grande stabilité, installé à Molène le 25 septembre 1926 . C'est avec ce canot que les jeunes Molènais gagneront l'Angleterre à l'appel du Général De Gaulle.,le 19 juin 1940, il reviendra le 12 mai 1945.Le 4 septembre I956 il est gravement avarié a la suite d'un accident de lancement et déclassé.
 

Photo montrant le premier "Charcot" ramenant au port un sloop langoustier en panne; en arrière plan la "Céline" gabarre de Jean Marie Monot (dit "Poteg")
cette photo date de la fin  des années trente. (Jean Maout)

   
Le Jean Charcot II (de 1957 à 1982)
 
Service de 1957 à 1982 Type :  Tous temps insubmersible chantiers Normand
1er canot de sauvetage
"tous temps"
Longueur : 13,60m Largeur : 3,96m
Puissance 280cv
Vitesse : 13 nœuds
Autonomie : 300 milles
(Si vous en possédez des photos ou des infos sur le Charcot II, merci de me contacter)
 
Le Charcot II en mer. Au 1er plan : Ernest Le Bousse
(Merci à Jean-François MEVEL pour cette photo)
Photo de 1957 - Descente en arrière sur son treuil à la cale du Charcot
(Cale qui désormais porte le nom de Charcot, même principe de mise à l'eau
pour tous les canots CHARCOT de Molène)
Le Jean Charcot II à quai à Molène
dans les années 60 (en noir et blanc)

 

et dans les années 70 (en couleurs)

   

à la fin des années 70, on lui ajouta une cabine et tous les équipements modernes
 VHF, Sondeur, Radar, Gonio VHF, Motopompe

on remarque les lettres SNS à l'avant qui remplace la traditionnelle plaque de la S.C.S.N

(cp Jos Le Doaré)

   
Le Jean Charcot III (de 1982 à 1986)
Service de 1982 à 1986 Type :  Tous temps insubmersible Chantiers Augustin MORVAN du Havre
1950
Canot de sauvetage
"tous temps"
Longueur : 13,60m  Largeur : 4m
Tirant d'eau : 1.15m  Puissance : 280cv
Vitesse : 10 nœuds Autonomie : 300 milles
Equipage : 7 hommes  Mise à l'eau : délai 5mn
Refonte à Saint Malo SNS 1982 / Patron : Émile MASSON (1982-1986)
 
 

 

Il s'agit en fait de l'ancien Duguay Trouin refondu en canot SNS et envoyé à Molène équipé de moteurs de 140 cv...

(Photos : Franck Guillou)

 

   
   

Cette vieille coque mal menée au cours des différentes sorties et plus particulièrement le 25 Août 1986 qui a failli se terminer de façon tragique. La coque s'est complètement disloquée et a pu être ramenée à bon port grâce au sang froid du patron et de son équipage. Ce fut sa dernière sortie...

(On aperçoit la défense avant arrachée et la brèche dans la coque)
Photo S.N.S.M


Depuis 1988, Molène dispose d'un canot "tous temps" le Jean Cam (SNS065). Faites connaissance avec ce canot et son équipage actuel sur cette page

 

 

 

 

Liste des principaux naufrages autour de Molène (Zone Molène, Béniguet, les Pierres Noires)
(de 1667 à 1809) Source : archives de la Marine National
 
Année Pavillon Observations
1667 Hollandais à Pors Ledan - Les maisons des habitants
(accusés de s'être approprié la cargaison) furent fouillées
1691 Hollandais Le CONCORDE (Naufrage près de Molène)
1693 Français "l'ESPERANCE" de Marseille (260 tonneaux, 20 canons et 76
hommes d'équipage)
1700 Français le SAINT PHILIPPE de Honfleur (200 tonneaux) appartenant aux fermiers généraux, chargé d'une importante somme d'argent, naufrage  à Béniguet
1702 Suédois le "HELENE MARGUERITE" de Copenhague (200 tonneaux)
" Suédois le CAROLUS allant à La Rochelle chargé de bois
1703 Français l'AMITIE de Bordeaux, revenant de la Martinique, heurte un rocher à Molène (1 rescapé)
1709 Français le FORTUNE de Brest (160 tonneaux)
" Néerlandais le HERCULE (corsaire) de Middelburg (400 tx, 30 canons, 280 hommes)
1712 Anglais le DANIEL de Londres
" Français le MAIRE GALLAIRE de la Rochelle
1715 Français le SAINT ETIENNE de Calis
1718 Néerlandais le PRINCE DE FINLANDE d'Amsterdam
1725 Allemand le MARY GALLEY de 100tx venant de Malte
" Néerlandais le SAINTE CATHERINE de Rotterdam venant de Bordeaux (94tx)
1726 Français l'AVENTURIER (pinque) 300tx de la Cie Maritime des Indes
Armé de 14 canons. 33 hommes sur 58 se noyèrent. La cargaison estimée à 380.000 Livres Tournois (Soit 91.200.000 Deniers !) fut perdue...
  Hollandais le JEANNE CATHERINE d'Amsterdam / 180tx / 9 hommes périrent
1727 Hollandais le SAINTE CATHERINE de Rotterdam
1729 Allemand le SAINT NICOLAS, 80 tx de Hambourg revenant de Lisbonne. 2 morts.
1730 Allemand le 3 BONS AMIS de Hambourg naufrage près de Balanec
1733 Hollandais le FEMME CATHERINE d'Amsterdam, 300 tx venant de Cadix
1734 Britannique le AMIS AVENTURIERS de Londres venant de Séville
"   le SAINT CHARLES naufrage entre Béniguet et Quémènès
1741 Hollandais le DEMOISELLE JACOBA d'Amsterdam naufrage près de Béniguet
1745 Hollandais le 3 SOEURS faisant route de Bordeaux à Rouen
1749 Hollandais le 4 FRERES venant de Porto chargé de vin naufrage à Molène
1751 Anglais le BACCHUS venant du Portugal avec une cargaison d'or et de fruits
1755 Danois le DAME MARIE naufrage sur les Pierres Vertes
1762 Portugais le SAINT ANTOINE de Lisbonne
1763 Espagnol le NOTRE DAME DES CARMES de San Sébastien, 90 tx
1779 Anglais L'ARETHUSA pavillon Anglais (1)
1786 Américain le 5 FRERES naufrage près de Molène
1787 Espagnol le NOTRE DAME DE BIGORRE
1788 PRUSSE le JONG SCOTTELAER de 200tx
...    
1807 Portugais le DILIGENTE naufrage sur Balanec le 16 Mai
1807 Français le BRILLANTE ETOILE
1809 Britannique le SMALL BRIDGE naufrage le 04/02. 18 rescapés
(1)Le 18 Mars 1779, une frégate Anglaise l'ARETHUSA s'étaient naufragée sur les récifs Molènais.
Les 200 rescapés qui s'en échappèrent, voulurent s'emparer de l'île! Mais grâce au sang froid des Molènais et de leur vicaire Joseph BEGOC, ils firent prisonniers les assaillants...

Vous souhaitez compléter ce tableau?
N'hésitez pas à me contacter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan du site Molene.fr